Quand je serais Président

30 novembre 2015

Votre avis ou Idées.

Donnez votre avis ou soumettez des idées à discuter et cogiter.

Cet espace est publique et accessible à tous.

 

France Bleu Blanc Rouge 1

Posté par AkwabaNono à 17:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Privatisation Sécurité Sociale

La Sécurité Sociale est un dispositif extraordinaire. Il est malheureusement trop sollicité et souffre d'un grand laxisme apparent et de nombreuses fraudes. Tout le monde en est finalement pénalisé. Il est possible de la privatiser en attribuant son rôle à des compagnies d'assurance privées. Une cotisation basique réglementée et établie pour des prestations précises et correspondant. Pas de concurrence entre assureurs à ce niveau et utilisation collective d'un fichier centralisé unique des n° Sécu actuels. La cotisation à cette protection est obligatoire pour tout le monde. Pour le reste, les formules « complémentaires » sont en libre concurrence et libre cotisation. L'objectif à atteindre est une complète gratuité des soins, prothèses (même si basiques) comprises (dents, lunettes, etc...) avec le régime de protection élémentaire.

La privatisation de la sécurité sociale entraîne, dans l'intérêt des assureurs qui paient, un contrôle plus approfondi, plus précis et systématique que celui de l'actuelle sécu pour ainsi dire inexistant. Par exemple, le contrôle physique des situations de maladie en cas d'arrêt de travail prescrit par un médecin. Médecin et patient sont ainsi surveillés... Plus d'arrêts de complaisance à outrance.

La gestion des médicaments prescrits doit aussi être plus strictement suivie. Il y a trop de gâchis avec des médicaments prescrits sur simple demande à des patients qui stockent inutilement.

Les actes médicaux, Radios, kiné, ou autres devront être réellement justifiés pour la prise en charge par l'assureur.

 

Nota : Concernant les médicaments, je ne comprend pas pourquoi il faut chercher dans une notice qui n'est autre qu'une décharge de responsabilité de x pages pliée en 12 à l'intérieur de la boîte ce à quoi le médicament peut servir ! Ecrivons simplement et lisiblement sur la boîte « maux de tête », « douleurs ceci », « nausées », « troubles digestifs »,etc... Quand on veut en savoir plus, alors on lit la notice mais quand on a une rage de dent, par exemple, ou bien que l'on vient de se donner un coup de marteau sur les doigts, on a pas forcément envie de dépouiller toutes les boîtes de la pharmacie pour trouver l'anti-douleur. Je ne suis ni chimiste, ni pharmacien et je n'y connais rien en médicaments.

La date de péremption devrait aussi être codifiée, placée toujours au même endroit (en bas à droite par exemple) et écrite suffisamment gros pour être lisible aisément et fiablement.

Posté par AkwabaNono à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Privatisation des Assedic

L' Assedic coûte « trop cher » et est à la charge de tout le monde. Il doit être possible de les privatiser en transférant simplement cette gestion à des compagnies d'assurances. Le principe de cotisation étant réglementé en établissant un tarif de base unique pour toutes les compagnies d'assurance et correspondant à une prestation également établie. Sur cette base donc, pas de concurrence entre assureurs. Après, libre à eux de proposer des options complémentaires au tarif qu'ils veulent. Le principal étant de préserver un accès « social » à une assurance perte d'emploi obligatoire. En parallèle, il faut instaurer le fichier unique et centralisé des offres d'emploi au niveau national gratuitement accessible par tous (modèle de pôle emploi).

Les intérêts de la formule sont multiples :

L'assureur qui devra verser des allocations compensatrices de salaire effectuera (dans son évident intérêt financier) le contrôle de la véracité de la situation de chômage du demandeur, du fait que celui-ci s'occupe effectivement de chercher un autre emploi et surtout qu'il n'est pas en train de travailler « au noir ». C'est donc une traque au travail dissimulé ( celui qui réduit d'autant les postes à pourvoir...) mais aussi un nouveau marché du travail pour tous les postes de contrôleurs de terrain nécessaires et des courtiers d'assurance pour mener à bien cette nouvelle branche d'activité.

Nota : Concernant le travail occulte, la suppression des impôts (voir chapitre Economie) remplacés par la TUC payée sur tous les achats quels qu'ils soient devrait déjà sensiblement en réduire l'intérêt car il n'y a pas de taxation des revenus.

 

Posté par AkwabaNono à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Abrogation du quota maximum d'heures annuelles

Il s'agit du nombre maximal d'heures annuelles qu'une personne peut travailler en cumulant plusieurs emplois. La durée légale hebdomadaire d'un temps plein restant à 35h ou 40h, chacun peut, avec le consentement des différents employeurs, cumuler plusieurs emplois. Cette situation est une nécessité financière du travailleur et est physiquement difficile à assumer ce qui limite de fait le nombre total d'heures effectuées ainsi que la période durant laquelle les emplois sont cumulés. Nous ne sommes pas tous surhumains et apprécions généralement aussi un rythme de vie compatible avec nos familles. Le cumul d'emplois au delà des 40h hebdomadaires correspond donc plutôt à un « coup de collier » pour se remettre à flots.

Posté par AkwabaNono à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Suppression des types de Contrat (CDi, CDD, etc...)

Pourquoi avoir des Cdd, Cdi, etc... ? Le contrat doit plutôt servir à définir le travail à accomplir et ses modalités et rémunérations. Il n'a pas besoin de limitation dans le temps. Cela n'empêche pour autant pas de savoir d'avance si un emploi sera temporaire ou non mais cela n'a nul besoin d'être stipulé sur un type de contrat spécifique.

De fait, on se dirige donc vers une complète liberté de mouvement de personnel. Le principe du préavis n'est surtout pas à remettre en cause mais l'employé qui souhaite changer de boulot doit pouvoir le faire sans autre procédure de même qu'un employeur doit pouvoir changer de collaborateur quand bon lui semble (toujours en respectant les modalités de préavis). Un employeur ne se sépare pas d'un employé sans raison ou « pour le plaisir ». Ses motivations peuvent être de tout ordre : Besoin d'alléger ses charges ou quantité de travail insuffisant d'où nécessité de réduire en personnel plutôt que de mettre toute l'équipe en péril, Employé ne convenant plus au poste occupé ( plus assez compétent, dynamisme en baisse, etc...), Mauvaise entente d'un employé avec son boss ou ses collègues d'où mauvaise ambiance préjudiciable à la qualité de travail de tous, etc... Quels qu'en soient les motifs, il vaut généralement mieux une bonne séparation qu'une mauvaise guerre aussi destructrice que la gangraine. Sans vouloir faire de mauvaise caricature, la liberté de mouvement de personnel ouvrirait plus facilement les portes des entreprises (tant pour en sortir que pour y entrer). L'actuelle « période d'essai » de quelques jours est une absurdité. Elle ne permet tout au plus que d'évaluer certains aspects purement techniques d'un postulant mais rarement les autres facteurs d'une collaboration au long cours. De plus, nombre d'employeurs usent et abusent des périodes d'essai à rallonge et maintes fois renouvelées ceci dans le but pur et simple de pouvoir, sans ambages et à leur convenance, mettre un terme à un contrat de travail qui actuellement ressemble trop à un boulet dont on ne peut se défaire. L'employeur n'a pas le droit à l'erreur en sélectionnant un futur employé. Tous les recruteurs sont simplement des humains sans pouvoirs surnaturels ni brevet d'excellence en ressources humaines. Les artisans, par exemple, peuvent parfaitement maîtriser leur domaine d'activité sans pour autant savoir gérer les hommes. Cela ne signifie pas qu'ils soient forcément méchants ou calculateurs. L'employé aussi n'a pas obligatoirement le flair pour cerner son futur employeur et savoir d'emblée comment leur collaboration pourra évoluer au fil du temps et des divers événements marquant quotidiennement la vie de toute entreprise.

Posté par AkwabaNono à 14:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 novembre 2015

Suppression des Impôts en tout genre

Remplacement par une « Taxe Unique à la Consommation » payée sur le principe de l'actuelle Tva lors de l'achat d'un bien ou prestation.

Inconvénients :

Apparente augmentation importante et subite du coût de la vie.

Par contre, plus de décaissement (parfois important) au moment de régler les impôts traditionnels donc en réalité pas d'augmentation.

Les touristes, par exemple, verront une pure augmentation générale des tarifs ce qui pourrait les dissuader de venir nous rendre visite et incidemment cela affecte les activités liées au tourisme des étrangers (qui, eux, ne seront pas concernés par le fait qu'ils n'auront pas d'impôts à payer).

Avantages :

La taxation étant directement liée à la consommation, elle est, peut-être, plus équitable car les plus gros consommateurs sont certainement les plus aisés et participent donc plus à la TUC.

Tout le monde est concerné et cotise. Autant les résidents nationaux que ceux domiciliés à l'étranger ou les simples touristes.

Il n'y a pas de différence entre une entreprise ou un particulier.

Posté par AkwabaNono à 17:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :